Le racisme culturel

Selon les nationalistes et extrémistes flamands l’équation ZORGGRENS = TAALGRENS = STAATSGRENS, précède la scission des soins de santé et de la sécurité sociale: SCISSION DE LA SECU = CONFEDERALISME = SEPARATISME. Le séparatisme étant le but ultime des nationalistes flamands. Pour le VGV (Vlaams Geneeskundig Verbond: groupement des médecins ultranationalistes flamands et héritier de l’AVGV = association médicale collaborationniste), le patient flamand serait plus vertueux, moins gaspilleur en consommation médicale, privilégiant le médecin traitant. Le patient francophone serait plus négligeant, paresseux, grand consommateur de soins de santé avec des mauvaises habitudes alimentaires, tabagisme, plus de morbidité, hospitalocentrisme, etc….

 

Les dernières statistiques de l’INAMI en 2009 relativisent les différences entre les régions, même en tenant compte du vieillissement important de la population flamande. Accentuer la différence socioculturelle entre les régions pour démontrer la supériorité de l’une par rapport à l’autre est la base de cette idéologie de néodarwinisme et de racisme culturel. Comme le décrit Pierre-André Taguieff le racisme culturel a remplacé le racisme ethnique. Respectabilité oblige.

 

Rompre idéologiquement avec les racismes biologisants sans pour autant perdre le public qu’ils représentent, c’est actuellement la politique de la NV-A mais également du Vlaams Belang. Le racisme est plus difficile à combattre efficacement qu’on le croit ordinairement. Ses formes radicales ne sont pas toujours les plus visibles, ni plus aisément réfutables. Depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale le racisme culturel a remplacé le racisme ethnique. Il s’agit d’habits neufs pour la même base raciste.

 

Dans la filiation de Robert Brasillach, Maurice Bardèche a été un des penseurs de cette idéologie. Une partie de l’œuvre de Bardèche sera traduite par le fondateur du Vlaams Belang, Karel Dillen. Les idées de la Nouvelle Droite Française d’Alain de Benoist seront reprises en Flandre par le sociologue Piet Tomissen et Roeland Raes, idéologue du Vlaams Belang. Le racisme culturel et le darwinisme social, dirigés contre les étrangers et les francophones ont contaminé les partis démocratiques par logique grégaire. Une partie non négligeable du CD&V p.e. milite pour la scission de la sécurité sociale et pour un confédéralisme. Ils évitent ainsi de prononcer le mot séparatisme pour mieux camoufler leurs vraies intentions.

Inhoud syndiceren